RETOUR

Durée — 

4 min

Choisir sa résidence secondaire : 7 critères à prendre en compte

Vous êtes à la recherche de la maison de vacances de vos rêves ? Pour vous aider à acquérir un bien adapté à vos besoins et à vos goûts, Mansio récapitule pour vous les 7 critères essentiels à prendre en compte avant d’acheter votre résidence secondaire.

1. L’objectif de l’achat immobilier

Avant même de commencer la recherche de biens, il est indispensable de définir avec précision votre projet immobilier et votre objectif. Cela orientera en effet la suite de toutes les prises de décisions.

L’achat d’une résidence secondaire peut ainsi répondre à plusieurs types de projets, tels que : 

  • Créer un lieu de retrouvailles pour accueillir toute la famille (grands-parents, enfants, petits-enfants…) pendant les vacances d’été et les vacances de Noël ;
  • Avoir un lieu, à proximité de sa résidence principale, où passer ses week-ends et se ressourcer ;
  • Trouver une maison dans un lieu de villégiature où passer votre retraite ;
  • Mettre en location sa résidence le reste de l’année pour bénéficier de revenus locatifs et rembourser son ;
  • Transmettre un patrimoine à vos enfants ;
  • Acquérir une maison à rénover afin de la revendre dans quelques années avec une plus-value à la revente ;
  • Se constituer un patrimoine ;
  • Avoir un pied-à-terre en France pendant votre expatriation, où loger à l’occasion de vos séjours dans l’Hexagone ;
  • Acquérir un meublé de tourisme (maison d’hôtes, gîtes…) et le mettre en location saisonnière. 

2. L’emplacement de la résidence secondaire

Une villa en bord de mer sur la Côte d’Azur, un chalet à la montagne dans les Alpes, une maison de campagne en Dordogne… Au moment de choisir l’emplacement de sa résidence secondaire, les options sont souvent très vastes.  

Le choix de la localisation dépend avant tout de votre projet, de l’usage envisagé, de vos goûts et de votre budget. 

Voici toutefois quelques facteurs à prendre en compte pour vous aider à définir l’emplacement de votre résidence secondaire : 

  • l’accessibilité depuis votre résidence principale et les moyens de transport à proximité (gare, aéroport, autoroute, lignes de bus…). Si vous envisagez d’y séjourner les week-ends, ce critère sera particulièrement important. 
  • la présence de commodités (restaurants, commerces, services médicaux…) ;
  • les lieux d’intérêt pour la famille (sports nautiques, lac, sports d’hiver, aires de jeux, parcs, plages…) ;
  • le type d’environnement, le cadre de vie et le climat (plage, campagne, montagne, grande ville, petit village, zone rurale ou urbaine, vue sur mer…) ;
  • … 

Si vous envisagez de louer votre résidence secondaire pendant les périodes où le logement est vacant, privilégiez d’autant plus les zones attractives et bien desservies. 

3.  Le type de bien et la superficie 

Faut-il acquérir un logement neuf ou un bien ancien ? Un appartement, un studio, une maison ou une villa ? Quelle superficie et combien de chambres prévoir ? Cela dépend, là encore, de l’usage, du nombre de personnes que vous souhaitez pouvoir accueillir, et de vos préférences. Si vous souhaitez acquérir une résidence secondaire sans travaux, privilégiez les logements neufs. En revanche, si réaliser des travaux ne vous effraie pas, vous pouvez envisager d’acquérir un bien ancien, à rénover. Pensez également à lister les équipements et installations que vous souhaitez avoir dans votre résidence secondaire : piscine, jardin, balcon, terrasse, grand terrain… Gardez toutefois à l’esprit qu’un bien de grande taille, avec piscine et jardin, nécessite automatiquement plus d’entretien et génère par conséquent plus de coûts.

4. Le prix du bien

D'autres critères fondamentaux dans le choix d’une résidence secondaire sont le coût du bien, le montant des charges, ainsi que la rentabilité locative envisagée. Avant tout, évaluez votre budget avec précision et calculez, avant même de demander un crédit immobilier, votre capacité d’emprunt et votre taux d’endettement pour valider la faisabilité du projet. 

Prenez également le temps de lister les charges annexes et frais divers à prendre en compte dans le calcul du budget, tels que : 

  • les taux d’emprunt et les mensualités bancaires ;
  • les taxes (taxe foncière et taxe d’habitation - attention, le montant de l’impôt foncier varie selon les régions, il est donc important de s’informer en amont pour éviter les mauvaises surprises) ;
  • le coût d’éventuels travaux ; 
  • les frais de notaire ;
  • l’assurance multirisque habitation ;
  • les dépenses en énergie (électricité, chauffage) et en eau ;
  • les frais d’entretien (entretien du jardin, entretien de la piscine, taille des haies, nettoyage des gouttières…) ;
  • les frais de gestion locative ;
  • les frais d’ameublement ;
  • les frais de service et abonnements (TV, internet…).

→ Pour en savoir plus sur le financement de votre résidence secondaire, consultez notre article sur le sujet.  

D’une région à l’autre, les prix de vente des biens immobiliers sont très disparates.  

Voici quelques-unes des régions où les résidences secondaires affichent les prix les plus élevés du marché, selon le site SeLoger.com :  

  • 367 300 € en Île-de-France
  • 356 100 € en PACA
  • 383 800 €en Aquitaine
  • 315 500 € en Rhône-Alpes

Voici maintenant les prix moyens des résidences secondaires dans les régions les moins chères : 

  • 131 700 € en Lorraine
  • 127 500 € en Auvergne
  • 143 600 € en Champagne-Ardenne
  • 140 100 € dans le Limousin 

Il faut ainsi compter, en moyenne, entre 150 000 et 250 000 euros pour l’achat d’une résidence secondaire en France.  Afin de maîtriser les coûts d’un tel investissement immobilier, il est vivement conseillé de se faire accompagner par des professionnels de confiance, experts du marché immobilier et des résidences secondaires. Mansio vous propose par exemple un accompagnement clé en main (recherche de biens, rénovation, négociation du prix d’achat, conciergerie…) tout au long de votre projet. Pour estimer le budget et la rentabilité de votre résidence secondaire, utilisez notre simulateur en ligne.

La rentabilité locative

Pour rentabiliser votre achat, il sera très judicieux de trouver des locataires pour occuper votre résidence secondaire une partie de l’année. En effet, on estime que les propriétaires de maisons secondaires n’occupent leur logement que 44 jours par an en moyenne. Dans certaines régions et sur certaines typologies de biens, il est donc possible de percevoir une rentabilité locative de 8 à 10 %, ce qui est bien supérieur au rendement d’un investissement locatif classique.

La fiscalité 

Enfin, il est important de s’intéresser de près à la fiscalité des résidences secondaires. Avec l’acquisition d’une résidence secondaire, vous pouvez bénéficier, dans certains cas, d’avantages fiscaux très attractifs, avec le LMNP (Loueur en Meublé Non Professionnel). Ce dispositif fiscal vous permet de profiter d’un abattement sur les charges et loyers, ou d’une déduction de l’ensemble des charges, à condition de louer votre logement meublé, entre autres. En tant qu’acquéreur et bailleur d’une location saisonnière, vous devrez également vous acquitter d’un certain nombre de taxes et charges (taxe d'habitation, taxe de séjour, taxe foncière, prélèvements sociaux, cotisations sociales…).

7. L’état du bien et les travaux 

Avant d’acheter une résidence secondaire, il est également essentiel de vérifier rigoureusement l’état du bien immobilier et de se faire une idée du type de travaux à effectuer (rénovation de la toiture, changement de la chaudière, plomberie, changement des menuiseries, travaux de performance énergétique…). En effet, le coût des travaux de rénovation et d’aménagement peut considérablement faire grimper le prix d’une résidence secondaire. Pour sécuriser cette étape clé, faites-vous accompagner par des professionnels.

Prenez rendez-vous !

Prendre rendez-vous

Nous trouvons votre résidence secondaire idéale